salonaanthq2008V2

À la fin de 2007, le conseil d’administration de l’Association, composé alors de Nathalie Boucher, Nancy Illick, Alexandre Jobin-Lawler et Daniel Dickey, lança l’idée de la mise en œuvre d’un événement pouvant resserrer les liens entre les professionnels, présenter au public une vitrine de l’anthropologie québécoise, mais également faire connaître davantage l’Association des anthropologues du Québec. C’est ainsi que les 23 et 24 février 2008 s’est tenu le premier Salon de l’anthropologie au Musée McCord. Au menu : six tables rondes sur les visions de l’anthropologie québécoise et sur l’enseignement de cette discipline, une exposition d’affiches d’étudiants, deux spectacles de musiques du monde, la projection de films ethnographiques ainsi que des kiosques de consultants, d’employeurs, de départements en anthropologie et de maisons d’édition.Logo Salon 2010

Forte du succès du premier Salon de l’anthropologie, l’AANTHQ renouvela l’expérience dès le printemps 2009 avec une deuxième édition, cette fois sur le thème de la responsabilité de l’être humain et de la société envers l’environnement. Le 100e anniversaire de Claude Lévi-Strauss et le 150e anniversaire de la parution de L’Origine des espèces de Charles Darwin furent également soulignés. En plus de tables rondes et de conférences, il s’y déroula un cocktail de réseautage, des films ethnographiques furent projetés et plusieurs kiosques furent présentés.

Puis, en 2010, le CA récidiva et mit en œuvre une troisième édition du Salon de l’anthropologie. Les thèmes de la mondialisation et de la dominance furent décortiqués en quatre facettes : la mondialisation des langues, de la culture sourde, de la santé et des changements climatiques. De même qu’aux autres éditions du salon, les participants purent se rencontrer lors d’un cocktail autour de kiosques et d’ateliers.DSC_0004

Finalement, à chacune des éditions du Salon de l’anthropologie, les équipes de l’AANTHQ profitèrent de l’occasion pour tenir leur assemblée générale annuelle.

Présentement interrompus pour permettre le déploiement d’autres projets, les Salons de l’anthropologie risquent néanmoins de réapparaître dans un avenir proche, car ils permettent de donner la parole aux anthropologues et aux étudiants, ils favorisent les réflexions concernant la profession et les grands enjeux en anthropologie et, bien entendu, ils nous permettent de faire connaître notre association et notre réseau professionnel.DSC_0111

 

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on StumbleUponShare on RedditShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
e

Aller à la barre d’outils