Sur une base annuelle ou biannuelle, l’AANTHQ organise une assemblée générale à laquelle sont conviés l’ensemble de ses membres. Il s’agit pour ces derniers d’un moment privilégié et d’une occasion d’en apprendre davantage sur le fonctionnement et les projets de leur association. L’assemblée générale annuelle représente aussi une opportunité de réseautage entre anthropologues, puisque qu’elle est généralement combinée avec la tenue d’une activité en parallèle.

Le 24 mars 2018 dernier s’est tenu au cégep du Vieux Montréal l’assemblée générale de l’AANTHQ. Celle-ci fut précédée par une conférence sous le thème “Que peut encore vouloir dire se décoloniser aujourd’hui?”. En portant notre regard vers l’Océanie, Natacha Gagné, professeure titulaire au département d’anthropologie de l’Université Laval, spécialisée dans les études autochtones et les processus de décolonisation, nous a fait découvrir les contextes sociopolitiques des Māori de la Nouvelle-Zélande, des Tahitiens de la Polynésie française et des Kanak de la Nouvelle-Calédonie.  Toute l’équipe tient chaleureusement à remercier celle-ci pour cette très intéressante présentation.

bbblbbbr
Image 001 - Photo prise par René Milot
Image 002 - Photo prise par René Milot
Image 003 - Photo prise par René Milot
Image 004 - Photo prise par Annick Bédard
Image 005 - Photo prise par René Milot
Image 006 - Photo prise par Annick Bédard
Image 007 - Photo prise par René Milot
Image 008 - Photo prise par Annick Bédard

 

Brûlerie des Andes

L’équipe de l’AANTHQ tient sincèrement à remercier la Brûlerie des Andes qui nous a gracieusement fourni du café d’origine équitable tout au long de la journée de l’assemblée générale.

À titre informatif, vous pouvez vous procurer les sélections de cafés de la brûlerie artisanale aux divers points de vente situés sur l’île de Montréal ainsi que sur la Rive-Sud de Montréal.  Pour les trouver, cliquez ici.

Aller à la barre d’outils